Les dévoreurs de Livres

Pour tous les dévoreurs de livres, venez échanger et débattre sur vos bouquins et sagas préférés !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cercle celtique - Björn Larsson

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgouille
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 29
Localisation : Sainte-Cécile / Bruxelles

MessageSujet: Le cercle celtique - Björn Larsson   Jeu 25 Juin - 15:02



Quatrième de couverture :

Un voilier vogue au large de l'Écosse. Bravant les rigueurs de la mer du Nord en plein hiver, ses deux passagers se dirigent vers des périls sans nom. Car plus effrayants que la nature déchaînée sont les dangers dont les hommes les menacent.
Poursuivis sur les mers par des inconnus, volés, espionnés, ils n'en sont pas moins déterminés à découvrir la clef de la malédiction qui pèse sur MacDuff et Mary, amoureux en fuite. À découvrir surtout le secret du Cercle celtique, avec ses mystérieux rites meurtriers.
De pays en pays, de tempête en bourrasque, de surprise en révélation, les deux aventuriers de la mer vont accomplir un étonnant voyage et mettre au jour quelques sinistres vérités...


Un roman qui nous entraîne du Danemark à la Mer du Nord et de la Mer du Nord en Ecosse pour une aventure mystérieuse le long du canal Calédonien. On est à bord du Rustica, un voilier fidèle à son skipper : Ulf. Tout commence lorsqu'un Finlandais confie son livre de bord à Ulf (qu'il ne connaît absolument pas) après quoi il s'enfuit sans donner d'explication, ayant peur d'être suivi... Ce livre de bord parle de choses mystérieuses sur les peuples celtiques d'aujourd'hui et laisse transparaître la peur de son auteur qui a apparemment été témoin d'un rituel celte des plus horribles.
L'ambiance est à la méfiance, Ulf et son ami Torben se sentent suivis, espionnés et malgré tout essaient d'en savoir toujours plus... Mais c'est sans jamais savoir le principal qu'ils se retrouvent parmi les cibles de puissantes organisations telles que l'IRA.

Je l’avoue, j’étais sceptique, ce jour de février où j’ai entendu pour la première fois le nom de Björn Larsson. Eh bien, j’aimerais que l’on casse mes préjugés par des lectures semblables plus souvent. Partir en Ecosse étant l’un de mes grands rêves, c’est tout naturellement que je me suis mis en tête de lire Le Cercle celtique. Un roman comme je les aime, qui transporte et fait voyager son lecteur presque physiquement.

Dès le départ, j’ai ressenti le talent de l’auteur. Je crois que c’est le style qui m’a intriguée avant l’intrigue ! « C’était le 18 janvier 1990. » , commence-t-il. Cette première phrase accompagnée du titre « Le Cercle celtique » a suffit à me mettre l’eau à la bouche. Björn Larsson a une manière tout à lui de planter le décor, sans doute parce qu’il ne le plante pas, justement : le décor est incapable de jeter l’ancre puisque les personnages sont presque perpétuellement en mouvement. Sous la plume de Larsson, le décor est donc comme une caresse qui enveloppe les personnages avant de se retirer. Et lorsque le mystère débarque, il le fait planer avec intensité en fouillant dans les pensées de son personnage principal. Il nous tend des descriptions toujours plus parlantes qui nous donnent l’impression d’y être, sur le Rustica.

Je pense également que les relations en mer doivent différer des relations à terre ; ce sont deux mondes à part et ce roman l’exprime admirablement.

C’est étonnant mais le fait que l’on nage beaucoup dans le jargon des navigateurs ne m’a nullement dérangée. Etant novice en la matière, j'ai eu des difficultés à comprendre certaines expressions au début, mais je me suis habituée aux termes marins au fil du roman et il faut dire que l'intrigue nous fait tourner les pages sans plus trop se poser de questions à ce niveau-là ! En fait, j'ai lu ces 450 pages avec mon gros atlas sur le côté, pour suivre page après page le voyage du Rustica. Comme je rêvais déjà d'aller en Ecosse, cette lecture n'a fait que renforcer mon envie d'aller voir Staffa, Fraserburgh, Oban, Inverness... Et toutes ces histoires de Celtes me fascinent toujours autant !

A côté de l’intrigue, il y a quelque chose d’autre qui m’a poussée à dévorer ce roman : la soif de connaissances des personnages, de Torben plus particulièrement. Parce que ce n’est même pas de la curiosité, c’est une véritable soif de connaissances qui les poussent à continuer leur voyage et qui va petit à petit se transformer en nécessité pour laquelle la bonne conscience n’est pas étrangère. Car tout ça se noie rapidement dans une question de vie ou de mort. Ulf compte pour épargner le plus de vies possible. « Il était mort. Je me relevai. Plus un, moins un, est égal à zéro, pensai-je. Qu’avais-je fait ? » Ces phrases courtes, cassantes nous font haleter avec lui et ressentir sa détresse, ce qui nous le rend encore plus humain, plus proche de nous.

C’est une des rares lectures dont j’ai savouré les quelques longueurs. Je crois que presque inconsciemment, je sentais qu’il fallait cela pour rendre le récit meilleur, réaliste, attrayant. Après tout, la vie ne peut pas toujours être trépidante. Pourquoi celle de ces personnages le serait-elle continuellement ?

Enfin, quelques mystères restent entiers mais Björn Larsson amène cela avec génie pour ne pas nous laisser sur notre faim : le narrateur et personnage principal n’en sait pas plus que nous. Le fait que l’intrigue reste palpable à la toute fin du récit ancre soudainement le tout dans notre « vraie » réalité. Je veux dire qu’à l’instant où j’ai refermé ce livre, je n’ai pu m’empêcher de penser : « Et si tout cela existait réellement ? »

Bon, ben... Je n'ai plus qu'à finir par : "Lisez-le !!!" Razz
Revenir en haut Aller en bas
 
Le cercle celtique - Björn Larsson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cercle Celtique - Björn Larsson. (Suède).
» Björn LARSSON (Suède)
» Cercle celtique des Asturies
» ecriture en arc de cercle
» [collection] Cercle romanesque (Tallandier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les dévoreurs de Livres :: Collections Diverses :: Les Romans Uniques-
Sauter vers: